La faune

Il existe 3 catégories de familles d’animaux que l’on peut trouver sur le banc d’Arguin : Les mollusques, les mammifères et les oiseaux. Mettons à part les petits insectes et autres puces ou arraignées.

LES MOLLUSQUES

Les mollusques sont visibles dans l’ensemble des ecosytemes marins du Banc d’Arguin. Il ont su s’adapter à leur milieu au fil de milliers d’années afin de subsiter au mieux face aux prédéateurs et aux événements extérieurs. Il faut aussi notre que les huîtres sont présentes en masse sur le banc d’arguin, mais dans des zones encadrées. Leur collecte est strictement réglementée, ainsi que la pêche de celle-ci.

Vernis (bivalve filtreur).

Taret (bivalve xylophage).

Gibbule mage (gastéropode brouteur).

Nasse réticulée (gastéropode charognard).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les coques

On trouve également d’autres espaces comme les célèbres coques qui vivent dans le sable sur le Bassin d’Arcachon. Elles se cachent dans le sable et se déplace grâce à son pied. Ses 2 valves sont de couleur blanche. Elle à une taille qui peut atteindre 5 cm. Ce mollusque bivalve est un microphage filtreur qui mange de petits restes organiques d’animaux et végétaux qui flotent dans l’eau. Les coques sont très souvent en groupes dans le sable.

Les tellines (ou lavagnons)

La telline est un petit coquillage d’environ 2 à 3 centimètres qui vit en bordure de mer, sous quelques centimètres de sable mouillé. La telline grandit uniquement dans les zones où il y a un source d’eau douce, et c’est le cas sur le bassin d’Arcachon, grâce à la Leyre. On peut la pêcher à marée basse, mais elle devient de plus en plus rare sur le Banc d’Arguin.

Les palourdes

Elle est appelée coutoye (ou clovisse) sur le Bassin d’Arcachon. Elle s’enfonce dans le sable de 20 à 30 cm et apprécie les zones vaseuses. La palourde a un long organe tubulaire à orifices d’entrée et de sortie séparés qui va jusqu’en surface pour pomper l’eau riche en éléments nutritifs du plancton. C’est un coquillage fin est très appréciés par les gastronomes. En 1980, la palourde japonaise a été introduite dans le bassin d’Arcachon.
Il est rappelé aux vacanciers et promeneurs du Bassin d’Arcachon que seules les palourdes de plus de 40 mm peuvent être ramassées, dans la limite de 3 litres par personne et 10 litres par embarcation.

Voici la liste des coquillages et autres espèces animales qu’il es possible de collecter en fonction de leur taille

Nom commun
Nom scientifique
Tailles min.
BOUQUET/ CREVETTE ROSE Palaemon serratus 5 cm
CREVETTES (AUTRES QUE BOUQUET) Crangon spp., Pandalus spp., Palaemon spp. (hors Palaemon serratus), Penaeus spp., Parapenaeus longirostris 3 cm
ETRILLE Polybius henslowi et Necora puber 6,5 cm
TOURTEAU Cancer pagurus 13 cm
BUCCIN/ BULOT Buccinum undatum 4,5 cm
COUTEAUX Ensis spp., Pharus legumen, Solen spp. 10 cm
COQUE Cerastoderma edule 3 cm
MOULE Mytilus edulis 4 cm
TELLINE Donax spp. et Tellina spp. 2,5 cm
OURSIN Paracentrotus lividus 4 cm (piquants exclus)
PALOURDE EUROPEENNE Ruditapes decussatus 4 cm
PALOURDE JAPONAISE Ruditapes philipinarum 4 cm
PRAIRES Venus verrucosa 4,3 cm
PETONCLES Chlamys spp. 4 cm

LES MAMMIFÈRES MARINS :

Des mammifères marins sont souvent visibles autour de la réserve naturelle. Ce sont surtout de petits cétacés qui par le passé s’aventuraient à l’intérieur du bassin d’Arcachon et de jeunes phoques en provenance de la Manche ou de la Mer du Nord.

Groupe des 6 Grands dauphins qui ont fréquenté le Bassin jusqu’en 2001.

Phoque veau marin en position de la « banane », signe de bon état physique.

 

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates